Information Coronavirus // Accéder aux questions - réponses
Espace membre
Mot de passe perdu
Offre 30 jours
Experts-comptables, notaires, avocats, experts fonciers et agricoles, bénéficiez de 30 JOURS D'ESSAI GRATUITS sur l’ensemble du site.
Offre 30 jours
Experts-comptables, notaires, avocats, experts fonciers et agricoles, bénéficiez de 30 JOURS D'ESSAI GRATUITS sur l’ensemble du site.
Octobre 2020

Plan de relance : le "Fonds Avenir Bio" fortement revalorisé.

Avec près de 12 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019, soit une croissance de 1,3 milliard d’euros en un an, le marché français des produits bio s’est hissé en 2019 à la hauteur du marché allemand.

Fin 2019, plus de 5 500 exploitations supplémentaires se sont engagées en bio, portant l’emploi agricole bio à plus de 10% de l’emploi agricole.

Pour autant les surfaces agricoles en culture BIO ne représentent encore que 8,5 % de la S.A.U française.

Par un communiqué de presse en date du 19 octobre 2020, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie déclare : « Nous devons amplifier la conversion au bio en France pour que l’agriculture française soit en capacité de répondre à la demande des Français qui consomment toujours plus de produits issus de l’agriculture biologique ».

Il annonce vouloir accélérer le développement de la production biologique dans les territoires et soutenir fortement le développement et la structuration de nouvelles filières biologiques en consacrant une mesure du plan de relance à l’un des outils clés de l’Agence BIO : le Fonds Avenir Bio.

Ce fonds se voit ainsi doté de cinq millions d’euros supplémentaires par an jusqu’en 2022 pour renforcer les filières biologiques existantes et les filières émergentes, porteuses d’innovation et de nouvelles pratiques agro-écologiques. Un nouvel appel à projets est ouvert depuis le 19 octobre pour une clôture le 12 janvier prochain. Le processus de sélection des dossiers s’appuie sur une grille d’évaluation de cinq critères :

  • Les impacts sur la filière bio,
  • Le caractère suprarégional du projet ou caractère innovant,
  • Les co-financements sollicités, les engagements multipartenaires formalisés, la cohérence des objectifs au regard des moyens déployés.


Le Fonds Avenir Bio, mis en place en 2008, a pour objectif de soutenir des programmes de développement des filières biologiques. Le ministère en a confié la gestion à l’Agence BIO. Ce fonds permet d’accompagner financièrement des projets collectifs de développement de la production biologique, menés par des sociétés, des coopératives, des associations ou des Groupements d’opérateurs. Ces projets mettent en adéquation l’offre à la demande, qu’il s’agisse des citoyens-consommateurs ou de la restauration collective (20% des produits bio).

Plus précisément l’objectif du fonds est de soutenir des initiatives :

  • Pour développer l’offre de produits biologiques, en particulier en stimulant :

                         - Les conversions à l’agriculture biologique,
                         - La diversification des produits et des débouchés,
                         - La valorisation des productions bio.

  • Pour maintenir des prix rémunérateurs pour les producteurs et des prix attractifs pour les consommateurs en créant des économies d’échelle et en optimisant la logistique,
  • Pour assurer les approvisionnements et les débouchés tout en favorisant des relations équilibrées entre les différents maillions des filières.


Un prochain guichet du Fonds Avenir Bio sera ouvert début 2021 sur une période plus longue, pour permettre un dépôt des dossiers « au fil de l’eau ». Chaque demande d'aide au fonds sera plafonnée à 700 000 euros par projet.

Le Fonds Avenir Bio complète le soutien du Gouvernement à la conversion à l’agriculture biologique. Le gouvernement a ainsi décidé de prolonger dans le cadre du PLF 2021 le crédit d’impôt bio pour l’ensemble des agriculteurs certifiés. Enfin, de nombreuses mesures du plan de relance permettent d’accompagner les projets en faveur de l’agriculture biologique, en particulier via le renforcement de l’investissement ou le développement des circuits courts (lire l’article que nous avons dédié au volet agricole du Plan de relance).

"Le renforcement du Fonds Avenir Bio est un signal fort. Nous nous en réjouissons et nous serons particulièrement attentifs à l’effet levier des fonds qui nous sont confiés dans un objectif de favoriser l’emploi, la souveraineté alimentaire et l’accès aux plus grands nombres aux produits bios", a fait valoir le président de l’Agence bio, Philippe Henry.

- Pour prendre connaissance du Communiqué de presse, Cliquer ici

- Pour prendre connaissance des chiffres-cles de l’agence Bio, Cliquer ici

Téléchargez le bulletin d’adhésion Inscrivez-vous en ligne Découvrez nos formations